»Co-eau-pération » à la M.E.R

rédigé par maisoneauriviere, dans Classe découverte, le 6 mai 2014

Treize élèves du collège Gustave Dorée de Hochfelden sont allés à la M.E.R (Maison de l’eau et la rivière) afin d’aller à la rencontre de l’eau, des zones humides et de la source de l’Eichel dans la vallée du Donnenbach, du 4 au 6 mai 2014.

 

C’est dans le cadre d’un atelier  »Co-eau-pération » que des élèves de classes et de niveaux différents (de la 6ème à la 4ème) on appris à se connaître et à travailler ensemble autour du thème de l’eau. Ils se sont réunis toutes les semaines au collège avec leurs professeurs mesdames Tessier et Lapp-Lauth et ont finalisé leur projet par une classe d’eau à l’étang du Donnenbach, à Frohmuhl.

 

L’animateur de la M.E.R, Romain Cantat, a fait découvrir aux élèves le chemin de l’eau, de la source de l’Eichel à l’étang du Donnenbach, ainsi que l’écosystème environnant, c’est-à-dire la forêt, les différentes essences d’arbres et de plantes ainsi que la vie des animaux.

 

Au fil de l’eau, les élèves ont mesuré la santé de la rivière à travers sa morphologie (science de la forme) : son PH, sa turbidité (le trouble de l’eau), sa teneur en nitrates, sa profondeur, sa forme. Ils en ont conclu que l’eau est encore claire, mais aussi libre, et indépendante et qu’il est parfois difficile de la suivre ! En effet, la promenade s’est transformée en véritable parcours du combattant pour leur plus grand bonheur!

 

Les élèves retiendront de ce séjour que l’eau est une ressource précieuse que nous devons préserver, jours après jours. Mais aussi que la nature a encore beaucoup de secrets à nous faire découvrir et à nous apprendre. De plus, ils auront pu expérimenter un rythme et un environnement de travail alternatif, loin du collège, au milieu de la nature et du calme. Ils ont appris par eux même grâce à l’observation et à l’expérimentation, loin du stress et des contraintes horaires de l’emploi du temps, guidés par la liberté et surtout l’envie d’apprendre. Ils espèrent que de telles expéditions pourront se développer et se multiplier à l’école de la vie et du développement durable.

De gauche droite et du haut vers le bas :

Mme Lapp-Lauth, Eva Devois, Claire Velch, Océane Barbary, Marie Lorentz, Gaël Ervéhou, Ludivine Lambert, Camille Haegel, Lisa Umecker, Mme Tessier, Romain Cantat, Jules Heim, Léa Wolf, Justine Schäfer, Emma Schneider, Alexia Menez.


Laisser un commentaire

* Champs obligatoires (votre email ne sera pas enregistré)